NOUS SOMMES PERDUS

mardi 30 juin 2020

Oui, nous vivons parfois des moments de crainte extrême, des instants d'anxiété telle que nous croyons notre mort imminente. Nous sommes désespérés. Parfois c'est le travail qui manque, parfois c'est la situation financière, parfois c'est la santé, parfois c'est la famille, parfois c'est Dieu que nous pensons absent et loin de nous. Voilà ce que vivent les disciples.

Ils sont là dans une barque : "Et voici que la mer devint tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait." Quelle fatigue ! dormir au milieu des bruits, des cris, des peurs des autres ! C'est spontané ce cri, cette demande de ses disciples qui sont pourtant en majorité des gens qui connaissent cette mer : "Seigneur, sauve-nous ! NOUS SOMMES PERDUS." Et jésus leur dit en réponse à leurs craintes : "hommes de peu de foi." Il est charpentier lui… que connaît-il de la mer ?   

Et c'est là que la prière surgit, la mienne aussi alors que je pense qu'il n'est plus là, qu'il ne sait pas comment sortir de mes problèmes, qu'il ne sait rien de ma situation ! Pourtant, il dira les mots pour calmer les peurs, les craintes, les inquiétudes, les frayeurs qui rendent ma vie impossible. Oui, je lui dis ma foi, je lui répète : "Seigneur, sauve-nous." Et comme les autres verront les résultats, ils diront : "Quel est donc celui-ci", en parlant de ce Jésus qui marche avec moi.

(Lire le texte en Mt 8, 23-27 ou aller à https://www.aelf.org/, 30 juin 2020)





fin article - 58 affichages depuis le 30 Jun 2020