UNE PASSION pour MOI

dimanche 14 avril 2019

Avoir une passion est une bonne chose, vivre cette passion pourrait être bon, subir la Passion est difficile. Jésus avait la passion de la volonté de son Père à accomplir, il vivait cela en se faisant homme parmi nous et en travaillant à étendre le Royaume des cieux parmi ces gens qui cherchaient un Messie sauveur du joug de l'envahisseur. Cela le conduira à subir la Passion, un dédale de comportements humains tous plus inamicaux les uns que les autres.

Ces amis choisis pour l'accompagner, l'un va aller le vendre aux autorités et les conduire au jardin où Jésus est allé prier. Les trois qu'il a pris pour vivre ces intenses moments sont endormis et ils ont peine à se sortir du sommeil. Pierre, le chef impétueux qui a la parole facile, dira même qu'il ne le connaît pas alors qu'il se chauffe à un brasero dans une salle. Et les autres, on n'en parle pas ! Où sont-ils ? Il y a aussi ce Barabbas que la foule lui préfère.

Et il y a quelques amis comme ce "bon larron" qui lui parle de son royaume où il veut une place ; il y a Joseph venant d'Arimathie, qui lui offrira un tombeau, quelques femmes qui suivent ses souffrances, un porteur de croix qui l'aide à monter au calvaire, il vient d'une autre ville.

Et moi ? où suis-je ?

(Lire le texte de la Passion en Lc 22,14 – 23,56 ou aller à https://www.aelf.org, 14 avril 2019, dimanche de la Passion et des Rameau, année C)





fin article - 369 affichages depuis le 14 Apr 2019