L'INSTRUCTION

dimanche 18 novembre 2018

En lisant et méditant l'évangile de ce jour je me retrouvais, en partie, dans les films du type Star Wars, Apocalypse ou je ne sais quel autre de science-fiction. "…le soleil s’obscurcira et la lune ne donnera plus sa clarté ; les étoiles tomberont du ciel, et les puissances célestes seront ébranlées". Des phénomènes rares et inattendus, des manifestations d'un désordre total, alors que la Création montrait tout cela dans l'harmonie, la quiétude, l'ordre interstellaire. Mais justement ce chaos sera le début de la présence du Fils de l'Homme : "Alors on verra le Fils de l’homme venir dans les nuées avec grande puissance et avec gloire.".

Pour nous faire comprendre ces événements, Jésus vient rappeler notre expérience des feuilles du figuier, des bourgeons. Cela, nous le savons, nous l'apprenons ; la venue du Fils de l'Homme, la fin des temps devrait aussi nous être enseignée : "De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le Fils de l’homme est proche, à votre porte." Oui, Jésus a des paroles de vie, des paroles qui ne passeront jamais : "Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas." Sans affolement, sans énervement, sans crainte, je me laisse instruire, par le Seigneur lui-même, de son retour, de sa venue dans la gloire du Père. Bien au-delà des fictions, c'est vrai qu'il m'en instruit chaque jour en me faisant espérer son ciel.

Le temps presse pour bien le connaître, le faire savoir aux autres, l'aimer.

(Lire le texte en Mc 13, 24-32 ou aller à https://www.aelf.org, 33e dimanche du T.O., année B, 18 novembre 2018)




fin article - 584 affichages depuis le 18 Nov 2018