MES TROIS VIES

lundi 8 octobre 2018

C'est congé pour plusieurs ! On en profite pour accomplir des tâches qui prennent du temps… revoir la garde-robe en remisant les vêtements d'été, remiser les meubles du jardin, nettoyer des platebandes. L'évangile de ce jour nous demande d'examiner notre vie personnelle, pas seulement l'extérieur mais regarder aussi nos motivations intérieures.

C'est l'histoire du voyageur quasiment laissé comme mort sur la route de Jéricho. Les personnages qui voient cette personne à l'agonie, ce sont NOS TROIS VIES face au prochain, face à la misère que nous côtoyons.

Il y a en nous celui qui ne veut pas se salir, se compromettre, celui qui reste fidèle à son rôle de modèle, de chef. Que va-t-on dire de moi si ?...

Notre deuxième vie est celle qui nous fait observer mais qui pense que cela regarde l'autre, les autres… Moi, faire cela ?...

Et il y a la 3e vie, celle qui me fait me pencher sur la misère, les malheurs, les problèmes de mon prochain.  Oui, c'est mon frère, ma sœur!  On a toutes et tous reconnu la parabole du bon Samaritain.

J'ai du temps, j'ai la forme, j'ai la force de faire quelque chose pour l'autre ; je le fais !

(Lire le texte en Lc 10, 25-37 ou aller à https://www.aelf.org, 8 octobre 2018)




fin article - 654 affichages depuis le 8 Oct 2018