LA DOUCEUR

mardi 29 août 2017

Chacun-e a pu voir que les rues ont pris des couleurs variées hier matin, plusieurs écoles attendaient les élèves, les jeunes et les moins jeunes. Les professeurs étaient prêt-e-s.

Paul est à Thessalonique et comme un bon prof, il énonce ce qui s'est passé dans sa vie personnelle et dans cette des habitants qu'il visite avant de leur laisser un message : "Alors que nous aurions pu nous Imposer en qualité d’apôtres du Christ, au contraire, nous avons été PLEINS DE DOUCEUR avec vous, comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons." Paul rappelle ses aventures : "Nous venions de souffrir et d’être outragés à Philippes ; pour vous annoncer, au prix de grandes luttes, l’Évangile de Dieu ; en effet, pour nous confier l’Évangile, Dieu a éprouvé notre valeur ; Dieu, lui qui met nos cœurs à l’épreuve". Et Paul annonce l'Évangile malgré tout ce qu'il doit affronter. Son nouveau métier, il l'aime, comme il aime aussi les personnes qu'il rencontre pour les instruire de la foi en Jésus Ressuscité. Il le dit avec force se disant même prêt à mourir : "Ayant pour vous une telle affection, nous aurions voulu vous donner non seulement l’Évangile de Dieu, mais jusqu’à nos propres vies, car vous nous étiez devenus très chers."

Paul nous donne un exemple de grande amitié, de grande estime. Ne devrions-nous pas, dans nos vies, dans nos rencontres, aller dans le même sens ? Douceur, affection…

(Lire le texte en 1 Th 2, 1-8 ou aller à http://www.aelf.org, 29 août 2017)





fin article - 1348 affichages depuis le 29 Aug 2017