ATTAQUONS-LE PAR NOTRE LANGUE

mercredi 15 mars 2017

C'est la moitié du mois de mars ; c'est tout blanc ; plusieurs jeunes sont en congé… et les parents prendront plus de temps pour rejoindre le travail. Un prophète, Jérémie, dit combien il souffre.

"Attaquons-le par notre langue", diront les opposants en sachant bien que le mal couvre trop facilement le bien. "Allons, montons un complot", il y aura toujours des remplaçants du prêtre, du sage, du prophète. C'est comme si on voulait écraser tout ce qui est beau, bon, admirable… comme si on était fatigué du bien : "Comment peut-on rendre le mal pour le bien ?" Mais au-delà de cette émotion, le prophète se présente comme celui qui prie pour ses opposants, ses bourreaux. Jérémie se met face à Dieu et parle en faveur de ses ennemis. Si la langue peut devenir un instrument de destruction, elle peut aussi être un instrument de prière, de pardon.

Tous et toutes nous sommes en butte à des attaques diverses… et nous savons aussi attaquer ! Prions aujourd'hui pour obtenir le pardon de nos attaques vers autrui et prions aussi pour ceux et celles qui s'arment contre nous.

(Lire le texte en Jr 18, 1-20 ou aller à http://www.aelf.org, 15 mars 2017)



fin article - 1331 affichages depuis le 15 Mar 2017