JE PLEURAIS BEAUCOUP

jeudi 17 novembre 2016

La visite du ciel, la manifestation se continue au paradis. On peut toujours laisser, abandonner, en rire en cachette mais c'est un peu ou totalement cela que nous vivrons un jour… Je crois !

"Mais personne, au ciel, sur terre ou sous la terre, ne pouvait ouvrir le Livre et regarder". Il y a là un rouleau que personne ne peut lire ! Jean fait dire au visionnaire : "JE PLEURAIS BEAUCOUP." "Mais l’un des Anciens

me dit : Ne pleure pas". Il est là l'Agneau, celui qui a gagné la victoire. Justement Jean nous décrit son arrivée, sa prise de possession du livre et les prostrations des élus. Je m'arrêterai à ce qu'ils disent à l'Agneau ; ce sera ma prière, ma foi : JE CROIS !

"Tu es digne, de prendre le Livre et d’en ouvrir les sceaux, car tu fus immolé, rachetant pour Dieu, par ton sang, des gens de toute tribu, langue, peuple et nation".

(Lire le texte en Ap 5, 1-10 ou aller à http://www.aelf.org/office-messe, 17 novembre 2016)



fin article - 1455 affichages depuis le 17 Nov 2016