C'EST À N'Y RIEN COMPRENDRE

dimanche 14 août 2016

Un dimanche de textes qui peuvent choquer. Un dimanche de textes qui étonnent. Un dimanche de textes qui semblent à l'encontre de ce que je veux vivre avec Jésus.

Il y a d'abord Jérémie que l'on jette dans une citerne car sa parole dérange : "Que cet homme soit mis à mort : en parlant comme il le fait, il démoralise tout ce qui reste de combattant dans la ville, et toute la population." Mais le roi s'opposera et fera sortir Jérémie avant qu'il ne meure. Paul semble un peu plus encourageant quand il écrit dans sa lettre aux Hébreux : "courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée, les yeux fixés sur Jésus." Jusque là, ça va car c'est un peu ce qu'on fait… mais ensuite il dira : "Vous n'avez pas encore résisté jusqu'au sang dans votre lutte contre le péché." Et le clou vient de l'évangile dans lequel Jésus semble nous prêcher la discorde, l'opposition, le combat : "Pensez-vous que je sois venu mettre la paix sur la terre ? Non, je vous le dis mais bien plutôt la division." La ligne rouge qui unit tous ces textes et qui permet de les vivre c'est que Dieu est un être entier, jaloux dirait-on. Il veut que nous soyons tout entier à lui, en lui, pour lui. Si notre cœur est partagé, si nous ne vivons pas de toute sa Parole, nous ne pouvons pas être de ses disciples.

Je prie pour avoir un cœur entièrement donné au Seigneur et à sa mission.

(Lire les textes en Jr 38, 4-6.8-10 ; Hé 12, 1-4 ; Lc 12, 49-53 ou aller à http://aelf.org/office-messe, 20e dimanche T.O, année C, 14 août 2016)





fin article - 667 affichages depuis le 14 Aug 2016