DAIGNE B√ČNIR TA MAISON

jeudi 28 janvier 2016

Intéressante cette rencontre entre Dieu et David ! Elle se passe comme ma méditation de ce jour : "le roi David vint s’asseoir en présence du Seigneur." David assis devant le Seigneur, moi assis-e dans la chapelle, dans l'église, sur la banquette de métro, de l'autobus, dans mon bureau, ma cuisine…

La prière, ça se fait simplement ! David nous en donne une belle image. Le prophète vient de lui parler de toute la bénédiction offerte à la maison de David et le Roi prie Dieu de ne pas oublier ce qu'il vient de promettre… comme si Dieu pouvait oublier ses promesses. "Daigne bénir la maison de ton serviteur, afin qu’elle soit pour toujours en ta présence. Car toi, Seigneur Dieu, tu as parlé, et par ta bénédiction la maison de ton serviteur sera bénie pour toujours". David, il sait qui il est aussi : "Qui suis-je donc, Seigneur, et qu’est-ce que ma maison, pour que tu m’aies conduit jusqu’ici ? Mais cela ne te paraît pas encore suffisant, Seigneur, et tu adresses une parole à la maison de ton serviteur pour un avenir lointain."

Je retiens cela pour ma prière, ma méditation : y aller naturellement ; les grandes formules ronflantes, pleines d'adjectifs pour Dieu, je les écarte ; les élévations nuageuses trop obséquieuses, je les oublie. Je retiens pour ma prière, la simplicité de ma personnalité, la vérité de ma nature humaine, l'authenticité de ma situation, la certitude de parler avec une personne, mon Dieu !

(Lire le texte en 2 S 7, 18-19.24-29 ou aller à http://aelf.org/office-messe, 28 janvier 2016)



fin article - 1335 affichages depuis le 28 Jan 2016