Saint Frère ANDRÉ
André, mon frère

Tu savais prier…
Dans le travail et dans la nuit,
au cœur de la vie comme au bord de l’ennui,
pauvrement seul ou riche d’amis,
apprends-moi les mots qui élèvent l’esprit.
 
Tu savais accueillir…
Les puissants et les abandonnés,
les savants et les dénudés, 
surtout les petits, souvent les blessés,
apprends-moi à tous les aimer.
 
Tu savais souffrir…
Pour espérer en l’avenir
sans craindre ni frémir,
pour marcher sans jamais fuir,
apprends-moi la douleur sans la dire.
 
Tu savais vivre…
Pour un Dieu que tu sers,
pour un Fils, un Père et une Mère,
pour racheter ce qui se perd,
apprends-moi l’amour de l’Univers.
 
Auteur: Jean-Guy Dubuc





fin article - 2056 affichages depuis le 7 Jan 2016