CHANGE SON COEUR

jeudi 26 février 2015

Des situations de nos vies (entrevues d'emploi, présentations de projets, défenses de droits, etc.) occasionnent des pincements de cœur, des indispositions physiques même… on se sent mal !

Esther doit attendrir le cœur d'un roi et elle se sent bien petite ; elle prie son Dieu. "Elle disait : Dieu d’Abraham, Dieu d’Isaac, Dieu de Jacob, tu es béni. Viens à mon secours car je suis seule, et je n’ai pas d’autre défenseur que toi, Seigneur". Plus loin elle explicitera le but de sa prière : "Quand je serai en  présence de ce lion ; fais que je trouve grâce devant lui, et CHANGE SON CŒUR. (…) Et nous, libère-nous de la main de nos ennemis ; rends-nous la joie après la détresse et le bien-être après la souffrance."

Je suis sûr et certain qu'il n'y en a pas beaucoup parmi nous pour qui le premier réflexe dans une situation tendue serait une si belle prière… On dira bien : "Oh ! Mon Dieu ! ; My God ! ; Mon doux !" Mais la prière pour demander de l'aide en reconnaissant son besoin d'aide, d'assistance, de secours… notre premier réflexe c'est de compter sur soi ! Et si je demandais à Dieu de m'aider, comme le fit Esther ?

(Lire le texte en Est 4, 17 et ss ou aller à http://www.aelf.org/office-messe, 26 février 2015)





fin article - 1922 affichages depuis le 26 Feb 2015