PARLER

dimanche 1er février

Imaginons un instant une société qui ne parle pas ; on communiquerait seulement par Internet, par les textos, par les gestes, par les écrits, les images !

Que nous manquerait-il ? La relation.

PARLER, c'est se mettre en relations avec l'autre, avec les autres. Quand on est habitué, c'est facile de voir si la communication passe ou non.

Dans les débuts du peuple choisi, Dieu dit : "Je ferai se lever au milieu de leurs frères un prophète comme toi ; je mettrai dans sa bouche mes paroles, et il leur dira tout ce que je lui prescrirai." Parler, c'est beau, c'est bon mais à condition de ne pas parler pour rien dire ! Un chrétien, une chrétienne est une personne qui a dans sa bouche les paroles de Dieu. Quelle mission !!! Quelle responsabilité !!!

Le diable parle aussi par la bouche d'une personne habitée par un esprit impur, comme nous le lisons dans l'évangile du jour... il dit des choses vraies : "Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu." Comment alors distinguer la vérité ?

Aujourd'hui, je ne regarderai pas tant le contenant que le contenu. Si les paroles prononcées sont celles de la paix, de l'amitié, de la bonté, de la justice, du pardon, de la miséricorde, du partage... alors elles sont de Dieu. Soyons vigilantEs, car nous aussi nous parlons beaucoup : "Mais un prophète qui aurait la présomption de dire en mon nom une parole que je ne lui aurais pas prescrite, ou qui parlerait au nom d’autres dieux, ce prophète-là mourra."

Lire les textes en Dt 18, 15,20 ; évangile en Mc 1, 21-28 ou aller à http://www.aelf.org/office-messe, 1er février 2015 , 4e dimanche ordinaire, année B)





fin article - 2183 affichages depuis le 1 Feb 2015